Mes Ch’tis…à moi, Ils sont formidables !!

yannickmarionloismatthis.jpg

Ils sont jeunes, beaux , unis et rayonnants !

Courageux, attentifs et bienveillants!

Pompier (forcément..) et prof de sport c’est évident!

 Avec deux anges, Loïs et Matthis !!

Ce sont des gagnants des champions ,

Mannequins à leurs heures et toujours des héros.

Bref, mes modèles….J’y arriverai !

 En route pour le Touquet même si la cheville est encore en vrac et que l’épaule me fait souffrir…

( Vive la kiné et ses footballeurs en short…)

As a no man’s land…

netouchezpasahaut2.jpg

As a difference between two broken  runners…a few pictures and so many words to say…I won’t show my feet and be pathetic. I am proud a little more.

I can’t run . I don’t have any family. Any satisfying job because I am single ( what a mess it is in this french educational system !! ) . My cat is going to get rid of me or I am going to get rid of him. Maybe  leaving Paris and stubborn partners. Going to the North. This is my Alaska.

I want the Moon. Someone I could fight with.

« Master for master I wanted a great man »

Sometimes I think I am a Duchesse of Langeais…

She suffers from the inability of men to be as great as she wanted them to be.

But she didn’t benefit from the internet society …Poor girl. She died so young.

Game over ….

dsc02587.jpg

De toute façon je ne peux rien écrire qui ne suscite la bêtise; la mièvrerie ou la méchanceté de l’orgueilleux  qui se croirait destinataire. Je crois en 4 semaines avoir pris dix ans d’éducation sentimentale et non,  je n’irai pas à la chartreuse de Parme et non je ne suis pas la duchesse de  Longeais. Il me reste juste une cartouche d’imprimante à acheter avant d’avorter de cela aussi. Au moins l’interruption est volontaire. Sauf que le bébé n’était pas accidentel .

  »les épisodes de mon histoire d’amour ont été mélangés par un fou ». je vis les fins avant les débuts et les accidents avant les expériences.

Faut il que je m’évade une journée pour lire des horreurs et des anti interprétations capillo tractées ?

L’humanité est une masse grouillante et indistincte. Les étoiles, les albatros se noient d’eux-mêmes et tentent de vous engluer dans cette marée noire…Je reviens de loin, je n’allais pas forcément dans le bon sens mais j’allais quelque part .

A présent ?

J’ai perdu mon coeur, ma force et ma joie. mes illusions aussi. qu’aurais je donc à offrir? 

La victoire est au bout d’une corde et je m’en servirai en rappel .

Vous ne m’avez pas emmenée.

Je ne vous demandais pas de rendez vous. je vous demandais de me sauver .

Le Christ n’ a pas voulu non plus  ou Il attend l’Heure. je vais donc m’offrir le luxe de l’Innommable. Du paradis artificiel pour quitter ce début de Saison en Enfer sans érotisme.

Seuls mes élèves ont été sincères et vrais. Je ferai donc tout pour eux.

Il a appelé du Nord, il m’a regardée dans ce café sordide pour me dire que je le tétanisais, il m’a écrit « et bien adieu »…

Ils m’ont dit tellement de choses et tant de fois qu’ils m’aimaient….  » cours bien JTM.  »

Je voulais faire une rubrique  »Préparation Raid France ». Je vais le préparer tout simplement. Cette planète virtuelle n’est pas faite pour moi visiblement.

Ca y est. J’ai réussi. L’ulcère s’est enfin réouvert tout à l’heure. j’ai craché  mon sang dans le lavabo et sur les touches du piano et je pense que j’ai enfin déchiré ce qui me restait de coeur.

Cet espace d’infinie souffrance n’habite plus ma poitrine. Elle ne sera plus jamais ni trouée ni irriguée.

A la place je vais mettre une pompe à irriguer, une pompe de sport avec un Fc à vous tuer sur place de résistance et de litté-rature facile à oublier. De la didactique et des textes de lois. Du jargon et le voile qu’ils portent tous dans leurs regards menteurs et intéressés. Je n’en peux plus de contempler des tubes vides quand j’ai froid et que j’ai juste envie qu’on me serre très fort. 

 Dommage pour la première victime innocente de Lucrèce puisque c’est cela que je vais devenir.

Seule l’enfance, l’adolescence pouvaient me protéger de l’âge de la compromission. Je me sauverai par ce biais là peut être ou pas. Sainte Thérèse est cachée là-bas. Mais je ne suis pas au Carmel. C’est le monde ma profession de foi.

 On va bien voir « si je n’ai pas la caisse  » …S’il faut devenir une machine et manger du terril ça ne me fait pas peur. je n’ai vraiment plus rien à perdre puisque je n’ai même plus le Rien dont je me croyais naïvement princesse…

Game over. Ceci est un Crash-texte ou un crache-texte si vous voulez.

Encore quelques ulcères à vomir. Et puis je mettrai l’attèle pour aller travailler.

 » Les chaînes de l’esprit sont plus difficiles à briser que toutes les chaînes d’airain » je saurai m’en souvenir.

Cher Edmond Dantes vengeur, mes derniers mots seront à vous avant d’écrire autrement que par du sang  Votre panégyrique  bien mérité et l’éloge funèbre de notre Ennemi commun.

ressurection1.jpg    

Le premier jour de la vie nouvelle !!
Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,1-9.Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Le matin de Pâques, Marie-Madeleine couru trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis. » Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.


…. L’ heure est à la Résurrection …..Peut être à la Réconciliation ….

Si Dieu veut dans deux semaines je cours !  En tout cas dans 10 minutes je prends le train !!

JOYEUSES  PAQUES !!!!

Avoir le choix…

dsc03734.jpg

Avoir le choix d’agir c’est renoncer à Sisyphe qui lui;  recommence.

C’est évincer Clamence qui regrette de n’avoir pas agi .

C’est s’inscrire entre Camus ( la Peste//l’Etranger) et Sartre ( un Huis-Clos des Mots jusqu’à la Nausée )

C’est préférer la grandeur de l’échec plutôt que la faiblesse de la suffisance et de la petite satisfaction .

 Antigone est héroïque non pas parce qu’elle va enterrer son frère mais parce qu’elle y retourne une deuxième fois au grand jour . Créon est celui qui la craint.

Quand je lis un livre qui ne me plaît pas je le laisse de côté et je passe à autre chose.

Je ne vais pas dire à l’auteur de me rembourser. Ou que je veux comprendre.

Mon babillage ici n’a pas vocation de plaire. Il n’ a pas pour but de donner des nouvelles . Dans ces cas là prendre son téléphone vaut cent fois mieux que les interprétations fantasmatiques de l’Ennui.

Si je n’ai pas le temps je n’ai pas le temps. C’est rarement une question d’envie car je suis dans l’Elan. C’est Lui qui me sauve. Je ne peux vous accorder une minute…

 ( Mais  un texto c’est rapide…J’ai envie de vous dire NON .

Mon forfait de temps n’est pas extensible justement.

 Parce que c’est la vie qui glisse entre les doigts ! )

Je fais kiné-boulot-Dodo. ( et un rdv chez le kiné ne vous met pas dehors; si vous n’êtes jamais entré !).

Je vais mieux parce qu’en ces deux semaines de solitude ( j’entends les vacances) et deux semaines de douleur ( mais  ça c’est pas fini..) j’ai fait le tri ….

Je ne veux pas de ceux qui font payer leur gentillesse. « Tu me trahis par un baiser »….que tu ne donnes pas !

 Mais à ne pas oser on risque peu de se blesser.

————————–

Ma pensée ne s’achève jamais et ne vous attend pas.

« je vais vite »….

Un jour j’arrêterai de me perdre ici à faire le salon que je n’ai pas .

J’en ai assez de m’oublier en l’Hôtel Bourguignon…

Le duel n’en vaut pas la chandelle qui se consume et sonne  » esto memor ! »…

————————–

« Courir après soi-même » est affligeant de  banalité.

Tout dépend de ce que l’on fuit.

—————————————————————————————————

Il faut  assumer le regret . D’avoir agi..ou le remords de n’avoir pas été là.

————————————————————————-

Moi mon pari est pascalien . je n’ai rien à perdre.

——————————–

Se remettre en cause …

images.jpg

 Arroseur arrosé…Correcteur corrigé …Et regarder bien haut voir lever le Phénix et secouer ses ailes engourdies de douleur.  Tout faire pour le seconder dans la plus belle des réussites !

Parce qu’à 17 ans j’ai mis la lampe sous le boisseau voilà  que je serais condamnée à la lumière tamisée du cabinet des philosophes…

Mais vous me réveillez en rappelant ma honte.

« Pas de honte à ça »… »Se jeter à l’eau »…Adjuvantibus nihil Obstat . Théâtre du monde…Mais ‘il arrive qe les décors s’écroulent » déclare Camus en incipit du mythe de Sysiphe

 Cyrano est sublime mais Cyrano échoue; je serai donc Horace et le défi c’est Rome !

Simplement réveillée par l’efficacité d’un regard droit complice et fier. Sans compromis.

Il y a du Créon dans cette  symphonie fantastique où nous jouons aux clowns un peu trop funèbres.

Mais vous avez ébranlé l’horizon des possibles. Vous allez courir. Et pas que sur la piste. Je me prépare et me répare . Je ne vais pas faire que vous regarder. Il y aura du ravito tous les 5 bornes.

Voilà que je prépare la Défense et la Victoire des Cygnes en allalie. J’étais un Philippe Strozzi. Vous ne serez pas un Lorenzo perdant.

Je joue  Créon …Et les autres ! A pile ou face au tribunal de ma volonté et de votre Intégrité. Intégralement bafouée.

Maintenant il s’agit d’intégrer .  » Failure is not an option ». « No sport ». No future !

Voilà que Louis Lambert se réveille après avoir trop lu:  » Rien n’est impossible à Celui qui veut tout  » trop pleuré trop attendu. Le nègre se réveille du fond de sa caverne . Il y a des textes qu’il ne signera plus.

« Dans quelle mesure peut on relativiser sa propre identité » …Finalement celle-ci se définit dans les moyens mis en place au service de Sa propre réussite . Et c’est en quoi l’action devient création de soi tout en étant prolongement de soi. Déterminisme de la volonté qui détermine une action dans laquelle s’épanouit la personnalité. L’action est-elle toujours une image de nous-même …causa aequat effectum….La dialectique du Maître et de l’esclave s’inscrit dans la contingence et le Kaïros entre le temps de l’action et le temps de l’acte…Cette guerre est une guerre mondiale… »

« Les fers de l’esprit sont beaucoup plus résistants que toutes les chaînes d’airain » a dit le nouveau Saint Thomas. (T.G) je le crois parce que je vais le voir rouler la pierre du tombeau où j’ai trop pleuré en Marie Madeleine.

Je ne laisserai pas mourir en silence l’énigme de ma vie.

 Encore quelques séances de kiné; de l’exercice et de la concentration. Je reprendrai la course; le VTT et le roller…Je m’en vais corriger la copie de ma vie. Et mettre à la vôtre la note qu’elle mérite.

J’ai un Raid en vue  et un concours qu’il n’aura jamais. Celui-là non plus.

Fiat et Magnificat …. »Ecrasons l’Infâme ! »

As Winter Falls…

Inflexion du verbe aux mots du pur génie qui se terre en burlesque de nos désaccords

Séduction tragique du métalangage en faille à vos yeux clairs

Compter sur la métrique et lui briser la chaîne qu’on croyait dompter oui mais c’est dans l’arène en princesse de rien Babylone d’un soir Royaume exaspéré du Rien qui nous sépare et ne sait pas rimer . Vibrer en Albatros quand la douleur d’ether sourit en Bételgeuse aux larmes de passage . Glisser mais pour trahir ce qu’on n’attendait pas.

Ecouter la musique d’un vers inconnu qui brûle les suffrages et ne saurait suffir. Eros et thanatos imparfaite blessure quand vous blessez à mort faut il vous  rendre  hommage . Batteler pour se faire épouser davantage ou ce faire est limpide au soir là qui me tient en haleine en tribune ou bien dans un forum où l’on est de passage. Marquée de ce faire là pour un mot qui déhanche aux pistes de l’arrêt oui mais l’arrêt qui brille en ange incompressible de ma vanité.

L’Albatros ne vient pas pour un rêve oublié

 Exalté toujours triste et plus souvent funèbre.

Toujours vêtu de noir et portant en César une main ensabrée d’impatient délire où l’on n’est pas bien sage.

 Bousculer l’hydropique et revenir shootée de ces mots qui soutiennent quand je vais tomber dans un trou de mémoire et de préciosité.

Quand mon étoile au soir est morte et enterrée quand Oman s’éloigne au gré du pas qui frôle la folie d’hybris qui m’a dévorée . Il existe une gloire qui sait trop s’écouter and as winter s’écrase aux portées de ma ligne en une pure grave  et atonalité.

So I am just a fool et m’enlise un peu plus à caresser un vers qui fait tout basculer. Prisonnière d’un trait où Rostand a fait mouche Electre sans objet qui lentement se couche un peu moins fière dune entre ce qui la touche imperfection du temps qui nous fait corporis.

Holbein aura raison de mon oreille sourde où je recueille un cri qui vient de l’irréel.

Je suis l’ Ambassadeur d’un Christ sans sommeil au loin en tapinois quand la course m’ appelle et le cours m’ensorcelle de vos mots et des miens distillés au passage d’un cours où je vis et où je me  sens bien.

D’accord d’accord …

mer202.jpg

D’accord je le cherche peut être un peu …

argentiere201.jpg

 D’accord mon libertinage est beaucoup plus métaphysique qu’épicurien…

 RDV pris  au Club de Kayak Parisien ….

L’épaule n’est pas encore au point mais je dois vraiment travailler ça …La  cheville me fait hurler de douleur …Et le coeur est aussi déchiré que mes ligaments.

J’ai besoin d’aide. Je n’ai pas besoin de morale .

Gardez votre sagesse  et votre peu d’exigence. De toute façon;  » I am an Immoralist » déclare Otto Klemperer. So am I.

 » Comprendre. Moi je comprendrai quand je sera vieille.  Si je deviens vieille  » déclare Antigone.

Parce que mon objectif n’est pas un chrono.

C’était Lui. Un Raid avec Lui.

Mais parce qu’à son tour il m’ a révélée à moi- même; je ferai le plus long du monde…Jusqu’à ce que je Le trouve ( le retrouve)  ou me perde à jamais . « On ne choisit pas son conjoint; on le trouve « …annonce un magazine féminin..On se retrouve sur face book…pour dire quoi…pour quoi faire….

Mon aventure c’est moi-même au plus haut. C’est l’amour immense des cimes effleurées dans le doute et l’angoisse des mystiques. Où l’on offre tout. On sait qu’on est petit et fragile (ça je sais bien oui).

 Mais il a suffi d’une phrase :  » je te fais confiance ». Pour ce nouveau Capitaine je transcenderai la douleur et la fatigue.

Je ne demande ni  » je t’aime  » ni « je t’adore  » …ça fait longtemps que je n’y crois plus à ces mièvreries d’ados libidineux attardés.

Je demande une équipe une reconnaissance un appui qui me poussent à donner plus à vivre mieux et même à ralentir ! J’ai bien appris le latin…Je saurai bien me reposer …Simplement je ne sais plus comment on fait et dès que le yoga commence…alors je me brise et mes larmes dérangent toute la salle…On m’expédit à la clinique…Mais je ne vivrai pas sous Imovane…Le lexomil est un Tic tac…

Il y a dans ma quête une part plus forte que la fièvre du désert et ces dunes et le sable de la Montée vers le Golgotha.

Jésus part au Désert. Je vais donc aller Le chercher. Qui sait s’Il me trouve en chemin….

Hommage et désolation. Je croyais être un ange déchu. Je n’étais qu’un Icare .

  « Quand le concept coulera le long du verre dialectique afin qu’il se brise en morceaux pour laisser apparaître les copeaux de vérités qui parsèment les longues plages d’être fin. L’homme, nu pied, se laissera marcher par le sang de la pensée nourri du sucre des concepts, il laissera ses traces de pas sur les berges où se défoulent les flots sédimentaires pour cueillir des amarantes de vérités qu’Hermès vient déposer aux yeux des poètes. La poésie est une tentative dionysiaque pour sublimer la précision. Le poète est une âme qui voue encore un culte à quelque chose de beauté. Les grains incalculables sont des morceaux infinitésimaux de Gaïa qui luisent à ceux qui regardent en coquillage amenant la Vénus des flots en récompense. La poésie est une longue marche vers le déhanché de Vénus qui se détache des mortelles. Botticelli a dit. Le regard se compose d’un spectre où les rayons gamma deviennent visibles à celui qui les projette. L’image de la plage où le poète traîne sa liberté est une uniformité à trois couleurs :  couleur de crête d’un coq écossais où l’on marche, couleur mi-sombre mi-clair métallisée de l’univers liquide, et couleur pastel des panoramiques. La ligne d’horizon est déjà la première séparation où l’homme doit se jeter à la mer en foulant la barrière du ressac. La houle est son salut pour qu’il sorte de sa torpeur lisse d’un raie. La poésie laisse les traces sanguinolentes d’un épaulard qui vient mordre le phoque dans l’innocence des rapines naturelles. Et quelque chose se meurt qui pousse le sang à inscrire dans la mer ce que les mots disent d’encre ».

                                        http://pseudonymes1.blog.lemonde.fr/

___________________________________________________________________________

Je copie -colle sans regret ce qui me coupe le souffle de beauté. Et me console de la mièvrerie du monde et de ma douleur.Ce qui me décentre de moi-même et de ce corps qui s’obstine en ennemi; c’est lire cela . Et penser qu’on a pu le penser . Et l’écrire.Et puis pleurer parce que je ne l’ai pas fait.Oui; on appelle le Et coordonnant particule d’articulation du discours ; le ET est copulatif.

Je n’ai que les mots pour  faire cela.  Mais  ça évite d’enfanter n’importe quoi.

Ou de se vautrer dans une amitié dégueulasse .

Pardon si je vous choque. Ce soir je suis à nouveau  allergique à la morphine. J’ai des bleus plein la tête et la cheville ne tourne pas aussi vite que le lait dans mon estomac. La nature est fangeuse. C’est un ressac immonde de se réveiller avec des injures.

Sûrement il y a dans le monde quelques familles perles et quelques hommes géniaux.

Et puis des névrosés croulant de faiblesse qui vous plombent comme des voreux.

Et quelqu’un qui vit pleinement…Vraiment…Sans faux semblants de pacotille. ( Mais qui ne sera ni marié ni père de famille..! ) . Il me vient des envies de lire du Gavalda…faut il que je tombe bas…

Combien de crapauds faut il embrasser…Comment faut il se blesser pour trouver Son pompier …

Je veux juste quelqu’un à admirer.

Fin de la neuvaine et entrée en Semaine Sainte. Je ne peux plus rien avaler .

Si au moins j’étais au désert je verrais le ciel ! Qui m’emmènera voir la mer !

Heautontimoroumenos ! Kaïros et vanité de l’Ecclésiaste. Je suis un Ambassadeur d’Holbein sans voiture de fonction.

Mon Dieu je suis si lasse que je sens venir la nuit de Nerval !

 » Ce soir  la nuit sera blanche et noire ».

Ce fut sa dernière nuit. sans Chimères ni Sylvie.

————————–

————-

—-

-

Circare MAGISTER…Ich suche Dich…

sanstitre.bmp

Chercher son maître infiniment…  Chercher le ciel et expirer…

multiplier sans s’évaporer…

On dit  » je suis allée trop loin »  mais  » toujours plus » n’est pas assez ..

tant la confiance ici  me manque après l’échec… course brisée ..

..Qu’avez vous à me dire .. Qu’avez vous donc  à vivre…

Je croyais pourtant qu’ Il arrivait d’Oman avec son beau regard et puis son vtt…

Pourquoi tout s’évapore et vous laisse glisser…

Car le Touquet me hante et puis Karine Baillet …!!

Ah La voilà en maître Abudhabi encore

moi je veux du désert encore plus que l’aurore !

Courir rend égoïste si on est malheureux.

Ou bien autocentré si on ne sait partager.

A trop être tout seul on cogite à moitié.

Survient le contresens …Je voulais vous aider !

Pourquoi faut il un corps qui crie qu’il est blessé….

Au jour où tout est clair …je tombe et vous partez !!

Dites moi des « Encore » ; apprenez à parler.

Bientôt ce sera Rome et puis le VTT…je l’ai bien baptisé…

Il ne m’a pas encore …

Je descendrai Montmartre …Peut être à vos côtés…

Sultanat d’avenir incandescente fièvre.

La 6000D m’attend mais c’est un Raid immense

que je veux gagner…Saurez vous m’y aider ….

« Encore un effort;..Quelques mois et c’est bon »

Dit la chanson..oui mais j’en rêve encore !!

Dites moi qu’on ira !

Car sinon j’irai seule.

Voilà le nouveau maître et il est Féminin.

Elle s’appelle Karine Baillet pour les intimes.

Un jour j’intégrerai moi aussi Wilsa Team !!

—————————————-

Notes à benêts: quelques informations….

http://www.karinebaillet.com/upload/docs/plaquette_opt_corrige_ludo.pdf

 

http://www.karinebaillet.com/mediatheque/video2/

————————————–

12345...11


Dressage à la ferme de Corbet |
L'actualité du RC Lens |
VIDEOS DE CATCH . MON BLOG ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sportdefille
| halim soulimani
| Clermont foot auvergne